Lui, il s'appelle Kamel.

Fils du Sahara, Kamel nait le 14 janvier 1974 dans le désert alors que ses parents  y vivent encore nomades. Il fait parti de la première génération que le gouvernement a voulu sédentariser en leur offrant des terres aux portes du désert pour y planter des palmiers dattiers. Ses parents s’installent alors à Nouaiel et il travaille dès son jeune âge avec ses parents à la palmeraie familiale pour nourrir une fratrie de 14 frères et sœurs.

A l'âge de 14 ans, il est embauché par des agences de tourisme comme chamelier puis travaille comme guide dans le désert pendant 13 années (pour un salaire de 40€ par mois). A la suite d’une rencontre il vient en France et organise durant 3 années des projets de réinsertion en accompagnant des jeunes en difficulté au cœur du désert.

Il s'expatrie ensuite pour travailler seul en France, comme maçon dans une entreprise et son rêve s'efface petit à petit après plusieurs refus de demande de prêts compte tenu de ses trop faibles revenus.

En 2010 grâce à l’aide d’un groupe d’amis, naît un projet solidaire pour ouvrir une agence à Nouaiel (18Km de Douz), créant ainsi des emplois par la mise en place de projets touristiques avec la population locale visant à contribuer à l’essor du village qui  vit difficilement autour de l'exploitation des palmiers dattiers.

Le projet mûrit pendant plus d'un un an, avec des appels à souscription pour réunir la somme d'argent suffisante pour garantir la réalisation viable du projet et obtenir la licence d'exploitation.

Le transfert de fond se fait le jour de la révolution de Jasmin le 14 janvier 2011.

La demande de licence est déposée en février 2011, et l'enregistrement officiel de l'agence "KamelTranshumance" est obtenu en juin 2011.

L’agence KamelTranshumance organise avec succès ses premières méharées à l’automne 2011.

Kamel nous a quittés le 31 octobre 2014 à la suite d’un accident de voiture survenu en Tunisie quelques jours avant la saison d’automne qu’il était en train d’organiser… Il venait juste de fêter, avant de quitter la France, les 2 ans de sa fille Rose.

En 2009…. « Transhumance" me dit-il ... Si j'avais mon agence, je l'appellerais Transhumance... Tu as réveillé mon rêve ! »

 

Me revient alors de ce texte de Paulo Cuelho dans l'Alchimiste nous invitant à ne jamais abandonner nos rêves...

"La légende personnelle", c'est ce que tu as toujours souhaité faire.

Chacun de nous dans sa prime jeunesse sait quelle est sa légende personnelle. À cette époque de la vie on n'a pas peur de rêver et de souhaiter tout ce qu'on aimerait faire de sa vie. Cependant, à mesure que le temps s'écoule une force mystérieuse commence à prouver qu'il est impossible de réaliser sa légende personnelle.

Ce sont des forces qui semblent mauvaises  mais qui en réalité t'apprennent comment réaliser ta légende personnelle et préparer ton esprit et ta volonté car il y a une grande vérité :

Qui que tu sois et quoi que tu fasses, lorsque tu veux vraiment quelque chose c'est que ce désir est né dans l'âme de l'univers.

C'est ta mission sur Terre.

L'âme du monde se nourrit du bonheur des gens. Accomplir sa Légende Personnelle est la seule et unique obligation des hommes. Et quand nous voulons une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve.

Voici la lettre dictée par Kamel pour remercier toutes les personnes ayant contribué à la réussite du projet le 8 février 2012

Chers amis,

C’est pas facile à dire merci mais c'est que du bonheur tous les choses que vous êtes fait pour l'agence Kamel transhumance. J’espère ça va marcher grâce à vous, c'est quelque chose très important pour l'agence et pour moi et pour tous les gens qui adorent le désert.

Merci à vous tous qui l'a fait confiance à Kamel transhumance et pour tous les gens qui sont besoin de passer des moments dans le désert, pour changer l'idée, souffler , sortir les choses à l'intérieur et voir le désert comment il aide l'être humain pour sentir vraiment qu'il existe et qui donne les forces et tous les choses qu'on aime bien faire :  crier pleurer courir sauter taper même dans le sable, parce que des fois on a besoin mais le désert c'est un secret il dit à personne. Et chanter aussi parce que quand tu chantes dans le désert on n'a pas besoin rien plus que ça.

Et le désert entend le chant et ça nourrit plein de cœurs des gens, soit des nomades, soit des chameliers, soit des étrangers, soit toi même et moi même.

Voila enfin, merci et merci encore pour tout et ça va marcher.

Vous m'avez donné confiance parce que je suis un homme du désert et j'espère un jour réussir à faire partager ce désert pour vous tous de faire travailler les chameliers et tous les gens qui a envie de vivre avec le désert grâce à vous.

Kamel.